Les blogs
du village
Le blog d'une Biachette

Le blog d'une Biachette

Pour parler de soi il faut parler de tout le reste

Bienvenue sur mon blog !
"Un vrai Biachet est connu pour avoir les doigts crochus. Un nouveau-né soulevé au plafond doit y rester accroché", dit la légende. Définition intrigante du Biachet dont l'évocation des "doigts crochus" (comprenez un peu "grippe sou") rappelle que la Biachet est un peu Auvergnat (il est en fait "Bourbonnais" pour être précis). Et bien d'où vient-il ce Biachet ? De Désertines, dans l'Allier (petite ville près de Montluçon). Et oui, dans le Massif Central, les habitants de Désertines ne sont pas les "Désertiniens" ou les "Désertinois", mais les Biachets.
Plat typique de la Biache et pour lequel des championnats ont lieu tous les ans, le "Pâté aux  pommes de terre" n'a de pâté que le nom car il s'agit en faite d'une tourte.
Sans plus attendre, en voici la recette.

Pâté aux pommes de terre (8 personnes)

Ingrédients : 
400 de farine
200 g de beurre ou de margarine
1 pincée de sel fin
1 petit verre d'eau 
6 pommes de terre
500 g de crème fraîche
1 jaune d'oeuf

Préparation :
Préparer le pâte brisée en mélangeant la farine, le beurre, le sel et l'eau.
Pétrir et laisser reposer.
Préparer les pommes de terre : les laver, les éplucher, les couper en rondelles et les saler.
Beurrer et fariner un moule à tarte.
Etaler la pâte à l'aide d'un rouleau et la disposer dans le moule (attention, ne pas utiliser toute la pâte pour faire le fond : les chutes seront utilisées pour faire un couvercle).
Mettre les rondelles de pommes de terre sur la pâte sur 1 à 2 cm d'épaisseur.
Recouper la pâte restante et l'étaler en un rond pour recouvrir les pommes de terre.
Rabattre la pâte autour de ce couvercle.
Dorer la pâte avec le jaune d'oeuf.
Faire un petit trou (2 cm de diamètre) au milieu du couvercle avec une fourchette. Utiliser également la fourchette pour faire des raies décoratives sur le couvercle.
Mettre au four Th 7 et faire cuire 45 min.
Après cuisson, découper le couvercle le long de l'ourlet, l'enlever et mettre la crème fraîche sur les pommes de terre en la faisant couler.
Remettre le couvercle.

Le pâté aux pommes de terre est prêt ! 
Il peut se manger chaud ou tiède. 

Suggestion : pour donner un peu plus de goût et de couleur, vous pouvez rajouter du  persil ciselé dans les pommes de terre.

Variante sucrée : le Pâté aux poires (ou aux pommes)
Le principe est le même que pour le pâté aux pommes de terre sauf : 
- rajouter 30 g de sucre à la farine
- remplacer les pommes de terre par des poires (ou des pommes) : attention, il faut plus de fruits que de pommes de terre car les fruits réduisent plus lors de la cuisson
 - la garniture se fait sans crème fraîche, avec simplement les fruits

Ce dessert se mange tiède ou froid.




La culture de l'endive

 24/11/2007

Tout ce qu'il faut savoir sur la culture de l'endive, images à l'appui !

Après avoir bêché et fumé le terrain, on pourra semer la graine d’endive dans les 15 premiers jours du mois de mai. Il est inutile de semer plus tôt en pleine terre, l’endive lèvera beaucoup plus vite et se développera bien mieux quand il n’y aura plus de risques de grande fraîcheur.
Pour obtenir 400 à 600 pieds et sans prévoir de repiquage; il faudra réaliser un semis de 20 à 25 mètres de long sur la largeur d’un râteau de jardin environ (3 longueurs de 8 m sur la photo. 1)
L’endive va sortir de terre après 10 à 15 jours suivant la température
On va pouvoir observer dans le semi des manques et des zones surchargées
3à 5 semaines plus tard on va pouvoir aérer les zones surchargées et repiquer les petits plants dans les zones de manque .On profitera de l’occasion pour effectuer un éventuel désherbage.
L’espacement entre les plants devra être de 8 à 10 cm
L’endive va se développer rapidement surtout si l’on veille à ce qu’elle soit bien arrosée
(Photo 2)
Elle va ensuite traverser tout l’été sans demander de soins particuliers à part l’arrosage. On pourra encore durant cette période revoir l’espacement entre les plants et éventuellement aérer le semis en pratiquant de nouveaux arrachages dans des zones trop denses.
Pour la culture en pleine terre et la mise en cabote (terme régional qui signifie trou dans lequel on enterre les légumes l’hivers) on attendra fin octobre début novembre pour procéder à l’arrachage
Les endives pourront être enterrées dans le jardin à condition que la terre soit légère et sablonneuse.
La cabote fera 80cm à 1m de large afin qu’elle puisse être recouverte d’une tôle pour éviter un arrosage trop abondant pendant l’hiver. La profondeur sera de 30à 35 cm pour éviter les gelées trop fortes. Le fond de la cabote sera ameubli pour permettre d’y enfoncer la racines de l’endive.
Les endives vont donc être arrachées et retaillées une à une. Les feuilles devront être coupées 2 à 3 cm au dessus du collet et la racine également raccourcie dans certains cas (photo.3 et 4)  pour faciliter le repiquage dans la cabote.
Il faudra ensuite repiquer toutes les racines dans le fond de la cabote avec un espacement réduit de 4 ou 5 cm et ne pas négliger les petites racines guères plus grosses que le pouce qui peuvent amener de belles endives. (Photo 5 et 6).
On recouvrira l’ensemble de toute la terre en n’hésitant pas à rajouter celle qui avoisine le trou afin de faire un petit monticule sur lequel on posera les tôles.
On pourra également prendre soins de surélever les tôles avec des chevrons pour permettre une meilleure aération  (Photo7).
Nos endives ainsi recouvertes vont pousser très lentement pendant les périodes froides et elles développeront un goût particulier que l’on ne retrouve pas avec les légumes du commerce.
A la fin de l’hiver ou au début du printemps vous pourrez commencer à déterrer les endives et  à les consommer, même petites si vous les avez faites en grande quantité. Vous aurez jusqu’à fin mai pour épuiser le stock. (Photo 8 et 9, arrachage en cours de saison).



Un peu de patois

 29/07/2007
Voici quelques rudiments du patois biachet, histoire de sympathiser avec l'habitant ! Et pour ceux qui veulent en savoir plus, je vous conseille l'ouvrage de René Chicois, "Le parler biachet et montluçonnais au milieu du XXe siècle", 2006, Edition Les cahiers  bourbonnais.
La faune et la flore biachettes : 
une chaviche
: une chouette
un luma : un escargot
une loubâche : une tique
une ajasse ou margot : une pie 
une agrôle : un corbeau
une mase : une fourmi
une lisette ou une janette : une petit lézard gris
un veurtiau : un ver
les étrouges : les orties
une pouère : une poire


Les choses :
un pigot : un lance -pierres
le mouret : le nez ou le visage 
un bourras : ensemble de gros nuages noirs
la drille : la diarrhée
la bujade : la lessive
une bourbansée : une correction avec volée de coups
une guerliche / une lichette : une petite quantité 
une ratelle : une langue bien bavarde
la rauche : l'enrouement 
un trafujot : un feu de branches en plein air

Les gens : 
tazou (adj) : traînard
un bajouillou : personne qui parle beaucoup pour ne rien dire
un berdin : un simple d'esprit
un jargeot : personne qui s'attache aux détails et qui y passe beaucoup de temps
un ch'tit : un enfant. S'emploie aussi en tant qu'adjectif pour désigner une personne espiègle, coquine ou pour qualifier un goût désagréable dans un lat.
tarrou (adj) : terreux

Les verbes : 
Egrogner : ébrécher 
S'éplasser : s'écorcher, s'enlever la peau (= la plasse)
S'évenler : tomber à plat ventre
S'enhusser : avaler de travers
Déberloter : tomber et rouler (en bas d'un escalier)
Cogner les peaux : somnoler, faire la sieste (fermer les "peaux"  des yeux = les paupières)
Zizouner : hésiter, perdre son temps à des détails sans importance
Boussouner : froisser, mettre en tas (des vêtements)
Ravauder : errer sans but
Ravasser : remuer / boulverser ou aller de ci de là
Bacaner : rire de façon bruyante, même pour des choses qui n'en valent pas la peine
Ne pas piper : ne rien dire
Masibler : démolir, casser
Avoir la pépie : avoir une grande soif
Efougaler : effaroucher, tourmenter
Faire de l'abonde : se comporter de façon agité, insupportable
Jabler : déséquilibrer, secouer

Les expressions : 
Adi : au revoir 
S'éplasser : s'écorcher, s'enlever la peau (= la plasse)
S'évenler


Quelques conseils pour bien conserver les carottes après récolte :
-ne jamais les laver car cela favorise l'apparition de moisissures
-les stocker si possible dans du sable
-les stocker dans une cave pour avoir des conditions de stockage (T° / humidité / lumière) stables


 Cet article vous est proposé par Certi'Ferme

Pour préparer une planche de semis :
-aérer la partie supérieure de la terre à la griffe ou au râteau
-arroser pour humidifier la terre
-passer à nouveau le râteau ou la griffe pour détasser
-semer les graines
-ratisser à nouveau
Important : ne pas arroser après pour éviter de tasser la terre au dessus des graines et freiner la levée des jeunes pousses

 Cet article vous est proposé par Certi'Ferme

Avant de semer les graines de pelouse, répandre de la terre ou du terreau sur les zones à réparer : ceci favorisera la prise de racines.
Après avoir semé, aplatir à l'aide d'un rouleau.

 Cet article vous est proposé par Certi'Ferme

«Quel est votre avis au sujet des huiles de poisson dont on entend beaucoup parler?»

Les poissons (au premier rang, ceux mi-gras et gras, tels que la sardine, le maquereau, le hareng, le thon, le saumon et l'anguille), ainsi que les huiles extraites de leur chair sont gorgés d'acides gras polyinsaturés oméga-3 (AGPI n-3), notamment l'EPA et le DHA. Or, ceux-ci sont tout aussi nécessaires à l'entretien de notre santé que les vitamines, les minéraux, les oligo-éléments, etc. Les huiles de poisson, disponibles en capsules, sont recommandées soit lors d'apport alimentaire insuffisant d'AGPI n-3 (ce qui correspond à moins de trois portions de poisson de mer par semaine), soit, à doses plus élevées, dans le traitement des pathologies les plus diverses. Les AGPI n-3 abaissent le taux de lipides sanguins et de cholestérol, ainsi que la pression artérielle. De surcroît, en empêchant l'agglutination des plaquettes responsable de la formation de caillots, ils améliorent la fluidité sanguine. Ainsi, les suppléments d'huiles de poisson s'avèrent bénéfiques dans la prévention et la thérapie d'appoint des maladies cardiovasculaires, tout comme dans le post-traitement de l'infarctus. Les AGPI n-3 déploient en outre une action anti-inflammatoire sur les articulations et les voies respiratoires, d'où leur intérêt, d'une part, lors d'affections rhumatismales et, de l'autre, lors de bronchite et d'asthme. Dans le domaine dermatologique, ces précieuses substances améliorent l'état des peaux sèches et prématurément vieillies et peuvent soulager les maladies caractérisées par sécheresse et desquamation, telles que certaines formes d'eczéma et le psoriasis. A relever que l'effet bienfaisant de ces acides gras se manifeste également au niveau des chevelures desséchées et abîmées.
En tant que principaux constituants des cellules nerveuses du cerveau, deux acides oméga-3, les acides alpha-linolénique et stéaridonique, interviennent efficacement dans l'entretien du tonus mental et du rendement intellectuel. Par ailleurs, certaines formes de dépression et de difficultés d'apprentissage semblent être liées à une carence en AGPI n-3 et réagissent favorablement à un apport élevé de ceux-ci.
Une précision pour conclure: les huiles de poisson ne doivent pas être confondues avec celles de foie de flétan et de morue, excellentes sources de vitamines liposolubles, mais nettement moins riches en acides gras oméga-3.

Rita Ducret-Costa, pharmacienne

 Cet article vous est proposé par Certi'Ferme

Les acides aminés sont les éléments de base à partir desquels sont fabriqués les protéines. On compte 22 acides aminés, dont 8, dits "essentiels", doivent être obligatoirement apportés par l'alimentation, car notre organisme n'est pas capable de les synthétiser.

L'entretien de notre santé est étroitement lié à l'apport alimentaire de ces acides aminés. Chacun d'eux est aussi important que chacune des vitamines et des substances minérales. Pour ce qui est des acides aminés non essentiels, la production endogène nous met à l'abri de carences majeures. Néanmoins, il est prouvé que cette synthèse est faite en moindre mesure par les organismes fatigués, stressés ou vieillissants.

La principale fonction des acides aminés consiste à construire et à réparer tous les tissus corporels, dont les cellules se renouvellent sans cesse. Ce processus requiert une énergie considérable. De surcroît, les acides aminés interviennent dans la fabrication d'hormones, anticorps et enzymes et participent ainsi, indirectement, à de multiples fonctions de l'organisme. Enfin, ces substances jouent un rôle de grande importance dans l'élimination des déchets et des toxines. Or un organisme encrassé ne peut être tonique et performant.

A titre d'exemple, l'arginine et la glutamine augmentent le rendement intellectuel et la résistance nerveuse en favorisant l'élimination d'un déchet du métabolisme cérébral, l'ammoniaque. La lysine, quant à elle, améliore les performances physiques et raccourcit le temps de récupération, en accélérant l'évacuation de l'acide lactique, produit par l'effort musculaire soutenu.

Il existe de nombreuses préparations pharmaceutiques contenant un cocktail judicieux d'acides aminés, seuls ou associés à d'autres nutriments antifatigue, les vitamines notamment.

Rita-Ducret-Costa, pharmacienne

 Cet article vous est proposé par Certi'Ferme

«Pourriez-vous me renseigner au sujet des antioxydants et de leur rôle joué dans la lutte contre le vieillissement et la maladie ?»

En 1956, le Dr Denham Harman de l'Université du Nebraska formula pour la première fois la théorie du vieillissement par les radicaux libres. D'un point de vue chimique, un radical libre est un fragment de molécule contenant un atome d'oxygène hautement réactif. Très instable, car pourvu d'une charge électrique libre, il réagit avec les molécules voisines. Cette première réaction déclenche une série de réactions en chaîne pouvant atteindre des milliers de molécules.

Les radicaux libres accélèrent le processus du vieillissement de plusieurs manières. Ils altèrent la membrane cellulaire entraînant une mort lente de la cellule. Ils endommagent l'ADN et l'ARN, nécessaires à la synthèse des protéines et des enzymes. Enfin, ils dégradent directement les protéines par un mécanisme appelé «cross linkage» (un phénomène analogue au tannage du cuir). La détérioration du collagène et de l'élastine, les protéines de la peau, se traduit par la perte du tonus et le flétrissement de celle-ci. De plus, l'action des radicaux libres sur les lipides cutanés aboutit à la formation de la lipofuscine, le pigment des taches de vieillesse.

Ce qui se produit au niveau de la peau est le reflet de ce qui se passe dans l'organisme entier. Les radicaux libres contribuent à l'apparition de très nombreuses affections dégénératives: l'arthrose, l'artériosclérose, la cataracte, le cancer, etc.

Hélas, la liste des facteurs oxydants ou producteurs de radicaux libres est bien longue: la pollution, les métaux toxiques, la fumée, les radiations, l'exposition excessive au soleil, l'abus d'alcool, l'entraînement physique poussé, etc. Heureusement pour nous, notre corps lutte contre les radicaux libres en produisant les enzymes qui les détruisent. De surcroît, certaines substances présentes dans les aliments, que l'on appelle antioxydantes ou antiradicalaires, favorisent la synthèse de ces enzymes ou en potentialisent l'action.

Il existe plusieurs antioxydants. Les plus puissants sont le bêta-carotène, les vitamines C et E ainsi que les oligo-éléments sélénium et zinc dont les meilleures sources naturelles sont les céréales complètes, les légumes et les légumineuses ainsi que les fruits frais, secs et oléagineux.

Les antioxydants peuvent et, dans de nombreux cas, devraient faire l'objet d'un supplément, en cure. Il existe des préparations combinées contenant les 5 substances ci-dessus à des doses parfaitement compatibles avec une prise à très long terme, voire continue.

Rita Ducret-Costa, pharmacienne

 Cet article vous est proposé par Certi'Ferme

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :