Les blogs
du village
Le bonheur est éphémère...
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 7 289 819
Nombre de commentaires : 9 206
Nombre d'articles : 2 408
Dernière màj le 06/12/2017
Blog créé le 09/12/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

HOMAGE A FRANCOIS MORVAN

 21/05/2012

François, un des trois Frères Morvan, est décédé

Musiquedimanche 20 mai 2012
  • Les frères Morvan. Au centre, François.

    Les frères Morvan. Au centre, François.

    Ouest France

 

 

Une figure du chant breton disparaît. François Morvan, l'aîné des Breuder Morvan est décédé, samedi, à l'âge de 89 ans.

 

Son âge et sa santé ne lui permettaient plus, depuis plusieurs années, d'accompagner ses deux frères, Yvon et Henri sur scène. François Morvan, né le 4 décembre 1923, à la ferme de Botcol, en Saint-Nicodème (Côtes-d'Armor), s'est éteint, samedi, jour de la Saint-Yves.

 

C'est en 1958, alors que Loeiz Roparz venait de ressusciter le fest-noz en Centre-Bretagne et qu'apparaissaient les premières sonos, que quatre agriculteurs, Yves (décédé en 1984), François, Yvon et Henri Morvan, forment un groupe de kan-diskan pour interpréter les chansons traditionnelles bretonnes apprises de leur mère Augustine.

 

«Un pan de l'histoire de la Bretagne»

 

Pendant masculin des Soeurs Goadec, les Frères Morvan, à quatre, puis à trois, et désormais plus qu'à deux, ont, pendant un demi-siècle fait danser toute la Bretagne. Parcourant 20 000 kilomètres par an, de fest-noz en fest-noz, traçant infatigablement leur sillon musical, de l'ouverture annuelle du Festival des Vieilles Charrues au plus modeste préau. Leur chanson fétiche, Joli coucou, fait désormais partie du patrimoine.

 

« Avec le décès de François Morvan, c'est un pan de l'histoire de la Bretagne, une partie de la culture populaire bretonne qui disparaît, » regrettait, samedi Jean-Yves Le Drian, président de Région et ministre de la Défense, rendant hommage à « celui qui fut, avec ses frères, un passionné du chant breton mais surtout le précurseur d'un mouvement qui perdure encore aujourd'hui. Chemise à carreaux, casquette sur la tête, grâce à lui le Kan ha diskan est sorti de l'oubli en devenant un hymne si révélateur de l'âme bretonne. Plus jamais la polka joli coucou ne sera pareille ! »

 

Les obsèques de Fanch Morvan seront célébrées lundi, à 15 h, à la chapelle de Burthulet à Saint-Servais (Côtes-d'Armor).

 

J.-L.B.

sources OUEST FRANCE  http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Francois-un-des-trois-Freres-Morvan-est-decede_39382-2078582_actu.Htm




 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :