Les blogs
du village
Le bonheur est éphémère...
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 8 679 312
Nombre de commentaires : 9 724
Nombre d'articles : 2 616
Dernière màj le 13/09/2018
Blog créé le 09/12/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

VIGNES - RAISINS - VINS !

 07/09/2018
...et c'est à VALENCIENNES dans le NORD que cela se passe ! c'est super ! une belle réussite ! 

En 1998, sur près d’un hectare de terrain, la ville de Valenciennes avait décidé de replanter la vigne, qui avait disparu depuis plusieurs siècles, avec un cépage de Chardonnay. Six ans plus tard, elle double la surface du vignoble avec un hectare de Pinot noir. L’exploitation est assurée dans un premier temps par l’AGEVAL puis est confiée à l’APEI de Valenciennes, en 2009. Depuis, ce sont des travailleurs, en situation de handicap, de l’ESAT Watteau qui assurent la totalité de l’activité viticole : l’entretien, le traitement, la taille de la vigne, la récolte, la vinification et la mise en bouteille.

Certains d’entre eux ont même suivi une formation spécifique au CFPPA (centre de formation professionnel pour adultes) de Beaune. «  Ils maîtrisent de mieux en mieux le process  », explique Olivier Warzée, le directeur de l’ESAT. «  Et le vin s’améliore d’année en année  ». «  Nous bénéficions aussi du soutien à distance d’un maître de chaix de Nuit Saint-Georges et des conseils de vignerons de Champagne  ». Deux spécificités de vin sont ainsi produites, la cuvée Watteau (Chardonnay) et la cuvée des Dentellières (Pinot noir).


Un peu d’histoire

La présence de la vigne à Valenciennes date de l’époque gallo-romaine. À cette époque, le culte et la culture du vin ont été répandus un peu partout en Europe par l’Empire romain. Localement, Fanum Martis, l’actuelle ville de Famars, constituait une immense base dédiée au commerce et à l’artisanat. À la chute de Rome, l’Église maintient dans les diocèses cette culture et va même jusqu’à jouer un rôle décisif dans son extension et sa commercialisation ; comme dans « la vallée des cygnes » où la vigne n’était pas une découverte pour les habitants du Val en Cygnes (Valenciennes). Des documents historiques attestent sa présence.

En 1169, le comte Baudoin l’Edifieur acheta à MM. les Religieux de Saint-Saulve une vigne, appelée « Vignoble de la Salle », qui par le passé aurait appartenu à un certain Jehan Moyset, pour y installer son palais, la Salle le Comte. Non loin de là, une autre vigne se trouvait entre la place Verte et le mont du Rôleur, dont le nom d’une des plus anciennes rues de la ville, « rue sous la vigne », existait encore en 1868. Autre quartier, autre vigne, sur la rive gauche de l’Escaut, le Vignoble, où l’on produisait par le passé le « clos Saint-Ladre ». Une ligne de compte de 1362 atteste qu’en 1361, ce vignoble produisait « 19 muyds » de vin, soit environ 43 hectolitres. (Souce APEI du Valenciennois - La Voix du Nord)




Bonjour Danie
Une superbe idée !! bien pensée et tellement humaine ! merci pour ce beau reportage !
et pour l'histoire aussi !
gros bisous
Françoise
Par grainedesucre      le 07/09/2018 à 11:59     Voir mon blog !  
Coucou Danie
Voilà une initiative qui a fait son chemin! L'histoire est belle et tous les participants peuvent être fiers du travail accompli! Super ce petit récapitulatif historique! Bisous frisquets mais sous un "petit" rayon de soleil. Sylvie.
Par lesbonsrestaurants      le 07/09/2018 à 17:46     Voir mon blog !  

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :